La piscine de Morris et EthoVision XT

La piscine de Morris, également appelée labyrinthe de Morris, a été mise au point par R.G. Morris en 1981 dans le but d'évaluer l'apprentissage spatial et la mémoire (capacités cognitives) des rats et souris. Il sert à examiner l'influence de certains traitements (médicaments) ou modifications ou anomalies génétiques sur les capacités cognitives des rats et souris. Au cours du test, l'animal est placé dans une piscine. L'animal tente de s'en échapper (suivant son instinct naturel) mais il ne peut y parvenir qu'en trouvant une plateforme. La plate-forme est submergée d'eau.

Par conséquent, l'animal ne la voit pas. Si l'animal est sain et si ses fonctions d'apprentissage (contextuel) et de mémorisation sont intactes, il trouve la plate-forme de plus en plus vite par le biais de tentatives consécutives. Il découvre son emplacement grâce aux indices visuels qui entourent la piscine. En revanche, si ses capacités cognitives sont réduites, le test révèle une courbe d'apprentissage relativement plus lente voire aucun apprentissage ou aucune mémorisation.

Autrement dit, le labyrinthe de Morris permet d'évaluer la capacité de l'animal à utiliser les indices visuels et à faire appel à sa mémoire procédurale, de travail et de référence.

EthoVision® XT permet d’automatiser facilement le test de la piscine de Morris. Ce logiciel de tracking détecte votre animal et collecte les coordonnées de son centre de gravité lorsqu’il se déplace dans la piscine de Morris.
En savoir plus!